18 Flares 18 Flares ×

cache cache

« Elle va pas nous expliquer les règles du cache-cache quand même celle-là ! » Non je vous rassure je ne vous prends pas pour des demeurés. Je suis juste une inconditionnelle de ce jeu et comme justement tout le monde sait y jouer je vais vous montrer les possibilités infinies de ce jeu et surtout son très grand intérêt pédagogique.

Tout d’abord c’est un jeu auquel on peut jouer dès le plus jeune âge : Je pense que vous avez tous essayé avec votre bébé de vous cacher derrière vos mains ou derrière son body lors du change. Et avouez que cet éclat de rire qui suit et qui vous a donné le sentiment d’être la personne la plus drôle au monde est un moment mémorable.

Ensuite le cache-cache évolue à chaque âge tout en conservant ce coté très ludique qui plait à tous »: Un jour on fait semblant de le chercher alors qu’une paire de fesses et deux p’tites jambes dépassent « discrètement » du coussin du canapé et quelques mois plus tard on fait des crises de panique parce qu’il s’est trouvé la super cachette derrière la machine à laver et ne répond plus à vos cris désespérés (« bah non maman j’étais caché« )

Et bien, en plus de vous faire prendre dix ans à chaque fois que vous comprenez qu’il grandit trop vite, ces différentes étapes montrent surtout comment votre enfant construit sa représentation de son corps mais pas que

Je m'explique

En effet, au début, votre enfant pense que ce qu’il ne voit pas n’existe pas. Vous comprenez mieux maintenant sa joie quand il vous voit réapparaître derrière vos mains!

Mais, aux environs de 7 mois, il commence à comprendre que finalement, même caché derrière vos mains, vous êtes toujours là. Et alors là, c’est la révolution !!! Car cela veut dire qu’il peut comprendre que même lorsque vous n’êtes plus dans son champ de vison vous ne disparaissez pas et vous existez encore. C’est ce qu’on appelle la permanence de l’objet (désolé d’utiliser des mots savants mais à un moment il faut appeler un chat un chat); et autant vous dire que pour surmonter son angoisse de la séparation cela va être bien utile. Ah vous voyez quand on vous dit que jouer avec vos enfants ça les fait grandir !!!

Bref, vers 1 an il va également comprendre que cela  fonctionne aussi pour lui, c’est-à-dire que si lui se cache vous non plus ne pouvez plus le voir. Seulement au début il est encore difficile de comprendre que pour ne pas être vu il ne suffit pas seulement de fermer les yeux ou cacher la tête. Et oui mon p’tit bonhomme, il y a un corps tout entier à cacher (… d’où les petites fesses qui dépassent)

cache-cache sous la couette

Au fur et à mesure il va percevoir que les jambes, le dos et la tête forment un tout et ainsi finir par cacher entièrement son corps sans laisser dépasser quoique ce soit. Il ne sera par contre pas rare qu’il vous interpelle discrètement par un « je suis là » histoire d’être sûr que vous allez le retrouver.

Ainsi, plus vous allez jouer avec votre enfant à cache-cache et plus il va développer ce qu’on appelle sa capacité de symbolisation (bon là je sais je commence à vous gonfler avec mes mots mais c’est bientôt fini promis). En effet, la personne « disparue » peut désormais rester présente dans la pensée et cela va notamment lui permettre de supporter l’absence et donc la séparation sereinement : C’est quand même bien pratique cette symbolisation non?

Et dans la pratique ça se passe comment?

Avec un bébé :

Avant que bébé ne sache se déplacer tout seul, c’est souvent en face à face que cela va se passer. Voici deux petits jeux faciles à mettre en place et à répéter à l’infini car, oui désolé, mais les tout-petits ont besoin de répétition pour s’approprier un objet ou un jeu.

Doudou qui dépasse :

Prenez un doudou ou un foulard et déposez le sous votre pull mais faites en sorte qu’il dépasse de votre col ou de votre manche. Jouez le jeu en faisant comme si vous vous demandiez ce que c’est que ce truc qui dépasse et approchez-le de bébé pour qu’il ait envie de tirer dessus. A répéter avec différents objets à faire dépasser et vous voilà le roi du monde pour quelques minutes

Les boites magiques:

Placez trois ou quatre cubes retournés (ou gobelets) devant bébé et placez un petit objet, comme sa tétine par exemple, dans un des cubes. Secouez les tous doucement pour lui faire distinguer les bruits des cubes vides ou non et soulevez pour qu’il voit apparaître sa tétine. A refaire sans le bruit, juste en soulevant à tour de rôle les cubes, et enfin lui faire soulever les pots.

cache-cache sous gobelet

Avec un enfant qui se déplace :

Maintenant que bébé peut se déplacer à quatre pattes ou en rampant l’espace de jeu s’agrandit.

Les premières cachettes :

Alors là il faut être trois. On se cache avec bébé dans une grosse cachette et le troisième nous cherche. On essaye de rester calme (la mission elle est là!) et on joue bien la surprise quand on se retrouve.

Le minuteur :

A deux, on peut, tout en restant dans une même pièce ou juste à coté, prendre un minuteur, un jouet musical ou même votre portable que l’on cache dans la pièce et on se met ensemble à la recherche de l’objet en suivant le son qu’il produit. Ensuite vous pouvez vous cacher comme dans les vraies règles de cache-cache mais en faisant un petit bruit pour qu’il vous localise et donc vous retrouve facilement. Vous pouvez aussi prendre un petit hochet par exemple.

A partir de 2 ans

Plus les enfants grandissent et plus l’espace de jeu s’agrandit. En plus, à 2 ans, on peut commencer à jouer à 2 comme pour un cache-cache classique. Vous pourrez même commencer à compter (jusqu’à 5 ça suffit amplement). Ce qui est par contre important c’est de bien donner les règles au départ à savoir :

  • Les limites de l’espace de jeu : « Seulement dans la chambre et le salon », « on ne dépasse pas cet arbre » etc
  • Les endroits dangereux que l’on présente : « Alors ce meuble il est très fragile donc c’est interdit de l’ouvrir et de s’y cacher« , « tu vois derrière le canapé il y a plein de fil et bien c’est dangereux donc je ne veux pas que tu t’y caches«  »on ne ferme pas la porte à clé car tu pourrais y rester coincé« 

A partir de 3 ans

Les vraies parties de cache-cache commencent. Mais on peut varier en cachant des objets. Ceci est de plus idéal pour les petits espaces. En effet, ceux qui ont un trop petit appart pour avoir plus de 3 cachettes crédibles, je vous conseille de jouer à cacher les jouets. Moi je fais ça quand je cuisine et que je n’ai vraiment pas trouvé 2 minutes pour jouer avec mon loulou. Il adore car il me prend 3 voitures (je vous avais prévenu que c’était un drogué des voitures) et on les cache dans 2 pièces déterminées à l’avance. Les possibilités de cachette sont plus grandes ce qui nous permet de renouveler le jeu à chaque partie.

A partir de 5 ans

Le chaud froid :

Toujours avec des objets à cacher, il y a le jeu du « chaud froid » où il vous suffit de guider oralement votre enfant vers le chemin du trésor caché. Autant vous dire que les premières fois, associer le chaud à la notion de proximité et celle du froid à l’éloignement n’est pas une mince affaire. Donc utiliser directement les mots « tu te rapproches tu es chaud » et « tu t’éloignes tu refroidis » pour que les termes prennent doucement sens.

La base:

Cette variante est à faire s’il y a plusieurs participants comme pour un anniversaire ou une fête de famille par exemple. Comme dans le cache-cache classique, il y en a un qui compte et qui part à la recherche des autres mais ceux qui se cachent ne font pas que se cacher, ils doivent également revenir à la base, et ce, sans se faire remarquer. Cette base a été prédéfinie à l’avance et ainsi, pendant que l’un cherche, les autres doivent sortir de leurs cachettes et donc s’exposer pour parvenir à la base. 

Aspects pédagogiques du jeu

Bon je crois que je vous ai assez saoulé avec ça plus haut donc je vais faire vite. Retenez juste qu’en plus de faire prendre conscience de soi et de son corps, c’est un jeu qui rassemble tout le monde. Car non seulement on peut y jouer partout (aussi bien à l’extérieur que dans la maison, mais aussi en vacances, au parc etc.) mais en plus comme tout le monde adore y jouer on peut mélanger les générations (les grands qui ne peuvent pas rentrer dans la super cachette de la mort qui tue fourrent discrètement le petit dedans qui est trop content d’avoir une super cachette).

Bon j’avoue que c’était un peu long, désolé, mais je vous avais prévenu que j’étais fan de ce jeu.

Cache cache

I See You… via photopin (license)

Maintenant je serai ravie que vous nous fassiez partager les photos des premières cachettes de vos enfants car c’est quand même souvent très drôle. Alors j’attend avec impatience vos photos de petites fesses ou petits pieds qui dépassent …

photo by:
Le cache-cache, un des jeux les plus pédagogiques …
Étiqueté avec :            

Une pensée sur “Le cache-cache, un des jeux les plus pédagogiques …

Laisser un commentaire

18 Flares Twitter 2 Facebook 14 Google+ 2 18 Flares ×
%d blogueurs aiment cette page :